Les secrets des meilleurs SEO

Catégorie strategie
Tagged comme , ,

Oui rien de moins que les secrets des meilleurs SEO.

Ces recettes qu’ils n’utilisent qu’une fois les volets fermés, les enfants couchés et le chat en train de manger. Ceux que Google cherche à empêcher à tous prix de sortir… que même Wikileaks n’a pas osé publier et que, amis conspirationnistes bonsoir, la NSA et la CIA protègent au péri de leur vie et, surtout, au péril de ceux qui les ont.

Si après cela vous lisez encore, car y a un Blackhat solide en vous, un truc qui roxx du poney les yeux fermés et qui se dit « oui bon c’est du 100% Gasy là, je peux y aller« , sachez que c’est à vos risques et périls, uniquement à titre informatif, pour vous en protéger (???!!! hein ?) et que les réponses sur ce forum ne sont pas modérées.

Vous allez donc apprendre plus bas une bonne partie de ma soupe. Oui. Enfin bonne, petite partie, de ma soupe car je vais partager… dingue ça hein ?

 1) Ce qui ne marche plus ou qui n’a plus le ratio « énergie / résultat » satisfaisant. En gros moi, à votre place, je laisse tomber fissa…

Beaucoup de choses sont à abandonner de toute urgence car au mieux elles vont de moins en moins marcher et, au pire, vous faire perdre du temps si ce n’est vous diriger vers la sandbox de Google. Hors en matière de référencement sur internet, le temps, c’est de l’argent.

Ma liste:

  • Le bourrage de mots clés dans le contenus.
  • Les blocs textes spinnés en bas de page.
  • Le sponsoring thèmes WordPress.
  • Les liens intégrés des liens dans les widgets.
  • Les échanges de liens automatisés.
  • Les liens dans de la soupe massives.
  • Le transfert ou l’achat de domaine dans le but de réorienter.
  • Le spam de commentaires automatisé.
  • La soumission en masse dans les annuaires.
  • Les réseaux de liens payants …

Bon je vois déjà les réponses et, d’avance, je vous y réponds « Ok content de savoir que ca marche encore pour toi, tu roxx trop, p’tain Dieu que tu es fort, tu es trop evil en fait, whaou suis impressionné, j’espère que tu en as parlé à ton chat aussi » et pour les autres: laissez tomber, ca va être de plus en plus la merde… vraiment.

2) Le truc que très peu de SEO regardent mais que je vous conseil d’étudier: le temps de chargement du site.

Ben oui.

Déjà lorsque tu fais ton site de soupe à peine déguisé pour créer ton beau MFA que tu vas blaster sous Xrum comme un chien avant de couiner sur twitter ou ailleurs des trucs genre « héhé 200€ le clic » ou encore mieux « rhaa perdu mon MFA #googlepingouindemerde heureusement il m’en reste 280 autres #troplol » tu n’as pas le temps de t’occuper de référencement durable.

C’est normal, perso, je comprends. 

Je veux dire on parle pas de la même chose, là je vais parler agriculture bio avec vente de viande par le producteur même, toi tu es l’industriel pour qui une vache est un numéro de série, autrement dit c’est toi qui fait le plus de thune alors que c’est moi qui bosse comme il faut pour l’avenir…

Le taux de latence, c’est le truc à surveiller et qui ne doit surtout pas être élevé. Pourquoi je dis ca et pourquoi sur mes money site je l’optimise à mort ? Tellement que bientôt le Gasy il pourra devenir administrateur serveur ? Déjà car vous allez lire ce magnifique article d’avril 2010 chez Google et la partie « C’est pourquoi nous avons décidé de prendre la vitesse du site en compte dans nos classements de recherche« .

Je veux dire, là, lecteur combien de fois dans ta vie de petit SEO tu as vu Google écrire noir sur blanc, de la façon la plus catégorique qui soit « nous allons prendre ceci en compte pour classer votre site dans les SERP » ?

Oui Google ment, c’est le mal incarné, c’est trop evil. Dans le fond suis d’accord. Sauf que sur la forme, perso, pour MES SITES, j’ai décidé d’avoir 100% de ce facteur de ranking. En plus, SEO, tu es supposé avoir une âme et ne pas limiter ton boulot à justement chercher du BL. Tu es supposé être meilleur que les autres ou, en tous cas, chercher à l’être.

Donc mon gars, ma nenette, mouille ton slip ou ta culotte, et va optimiser ton site…

Pour ce faire voici une liste (je l’ai pas inventée, je l’ai même pompée d’un autre site) des incontournables de l’optimisation du temps de chargement:

Google PageSpeed outil (basé sur le Web)
Google PageSpeed (plugins)
Google mod_pagespeed (module Apache)
Google Webmaster Tools Performance du site (rapport)
YSlow de Yahoo (ligne plugin ou une commande)
WebPageTest.org (très sympa, graphique, visuel)

3) Ton NDD = ta marque du con !

Hein ? De quoi il parle de Gasy là ? Et puis suis pas con.

Tu as raison, c’est de la provocation.

En gros le Gasy il livre ici un autre truc, une autre astuce. Ton nom de domaine est traité, par google, comme une marque. C’est à dire qu’il considère que tu dois sortir en théorie en premier sur ton nom. De là est originaire la recherche des NDD en exact match des requêtes sur lesquelles on veut se positionner et, du côté de Google, la baisse de l’importance de ce facteur dans les SERPs.

Mais ça marche encore et toujours et, surtout, pour les recherches locales. Sans parler du Plombier Paris, disons que je suis Fleuriste à Nantes. J’ai donc ma petite boutique « Le Fleuriste de Nantes » sympa 15 rue du SEOsauvage et je cherche à sortir sur internet avec un superbe site qui me permette de faire des livraisons et tout et tout.

Et bien si « Le Fleuriste de Nantes » était mon client voici mes préconisations d’actions et je vous laisse les critiquer (ou plutôt pomper):

  1. Prendre le NDD fleuriste-de-nantes.fr / com / eu
  2. Créer le site principal en .fr
  3. créer un sous domaine uk.fleuriste-de-nantes.fr avec du contenu en anglais et faire .301 dessus ndd.com (comme ca google note bien que notre marque internationale est bien fleuriste de nantes)
  4. créer un sous domaine de.fleuriste-de-nantes.fr avec du contenu allemand et faire .301 dessus de ndd.eu (comme ca google note encore plus que notre marque est fleuriste de nantes même en europe)
  5. déposer la marque à l’INPI sous une forme qui passe et indique clairement « Fleuriste de Nantes » (bonne chance mais…) et faire un lien à partir du site
  6. travailler le Google map / google local / toutes les conneries qu’on connait chez Google pour sortir en local. Tout le monde le fait et ca ne mange pas de pain… c’est même incontournable.
  7. travailler sa page sur les pages jaunes (oui le truc l’annuaire) et faire un beau lien de son site vers la dite page (en no-follow) histoire que Google constate que nous sommes bien « Fleuriste de Nantes »
  8. créer des événements locaux et les annoncer sur les sites des mairies… (de celle de Nantes aux proches) et sites internet spécialisés dans les événements locaux (y a même des journaux tiens). Bien évidement choisir l’ancre Fleuriste de Nantes pour les BL qui vont aller avec.
  9. faire du PR à mort pour sortir dans les journaux locaux . Autrement dit si en lisant ces lignes vous vous demandez en quoi un lien contextualisé d’un article  de la Gazette de Nantes rubrique « Maison et habitat » sur « Quelles fleurs pour un balcon à Nantes » avec un gros BL sur « (…) Mme Fantomette, gérante de la boutique « Le Fleuriste de Nantes » nous explique…(…) » peut vous aider, changez de métier…
  10. me laisser travailler le netlinking plus général et local (pépiniéristes locaux, producteur bios, nature…)
  11. du social (facebook and co) mais là aussi tourné brand locale.
  12. je vous dis pas car j’ai déjà lâché du lourd.

Et oui, perso, je rank à mort en local avec cette méthode. Je monte, je monte… c’est curieux comment du BL institutionnel et de journaux, même en nofollow, soutenu par un site logique et bien optimisé, fait ranker hein ? Je comprends pas… ;-) Mais on s’en fou de comprendre, celui qui doit comprendre que OUI notre ndd = notre marque = recherche exacte c’est Google… et là jackpot !

D’ailleurs cet article va totalement en mon sens et comme j’aime avoir raison, je vous le recommande fortement: http://www.seomoz.org/ugc/the-complete-guide-to-link-building-with-local-events

4) La chasse au 404

If you want to be my friend

Put my dick in your hand

Move it left move it right

Try to lick, suck and bite

Here i am, touch me girl

Play with me, everyday

Try to guess what i am.

I’m your friend juicy pen

Oui le .404 j’aime pas et pourquoi j’aime pas: car Google déteste. Vous vous imaginez que du temps serveur pour gérer et désindexer des .404 c’est de la perte de temps pour lui ? De l’argent. Or Google aime qu’on l’aide à gagner du pognon. Donc moi je chasse le .404 sortant et, toujours, le .404 entrant.

Déjà sachez que le .404 c’est le mal et que les webmasters se prennent pas mal la tête pour le traiter. Google donne pourtant clairement le ton ici. Comme vous le lisez pas l’Anglais (sauf si ca parle de Xrum, de Senuke X, de free .gov blacklinks), je vais directement à la conclusion:

  • Error .404 = la merde
  • Si ta page a vraiment dégagé, tu peux la mettre en .410. Google aimera, donc t’aimera.
  • Si ta page a bougé, met un .301. Google aimera, donc t’aimera.

Autre Gasy info: ça peut NSEO sec avec du .404. Je vais pas vous dire comment mais croyez moi sur parole maitriser les .410 et .301 est critique de nos jours.

5) Ton sitemap est ton objet sexuel…

If you want to be my boy

Lick my pussy for my toy

Lick it out lick it down

Lick my pussy all around

Here i am, i am your girl

Took me right be my mell

Fuck me hard, fuck me well

I’ll be nice, i’m your girl

Je veux dire si c’est pour faire n’importe quoi, autant ne pas en avoir. Par contre si on sait bien l’utiliser, alors, là, y a moyen de toucher le 7ème ciel avec Google. Oh oui, i’m your girl. Perso même mes sites les plus mauvais, les plus moches, les satellites T3 doublé de MFA ont un sitemap.xml. Oui. Google aime les sitemap et comme je veux qu’il me fasse l’amour comme jamais, je lui donne du sitemap… grave.

Sitemaps XML: tout le monde sait qu’à une certaine époque on mettait un lien dans un coin « plan de site » pour aller sur une pauvre page .html avec des liens partout et ca suffisait. Bon. Ca marche encore. Mais c’est juste totalement hors sujet. Le SEO qui a tout compris il fait un sitemap général + un sitemap par section du site (hein ?). Ben oui tes catégories mon SEO elles peuvent aussi avoir leur propre vie et idem pour les sous-catégories.

Plusieurs raisons pour moi:

  1. Google comprendra encore mieux votre site, donc l’indexera de façon plus pertinente et plus durable.
  2. Si vous avez une catégorie ou une sous-catégorie qui ne s’indexe pas ou mal vous allez le constater immédiatement
  3. Du coup votre gestion de l’optimisation on-site sera beaucoup plus fine et optimisée
  4. Donc votre SEO plus performant

Les videos et le reste: vous pouvez aussi intégrer un sitemap des nouveautés de votre site qui, lui, indiquera les « nouvelles images », ou « nouvelles photos de fleurs » ou… nouvelles recettes… et ca aussi Google adore…

Du coup vous imaginez bien que, perso, le débat sur « est-ce que le sitemap est utile » me fait beaucoup rire. C’est comme de se demander si on peut avoir un bébé seul. Oui c’est possible de faire un enfant « tout seul » mais c’est mieux à deux. Je vous jure hein. A deux c’est top. Après si c’est pour rater sa vie de couple à deux, ok, autant être seul ;-)

Et ensuite ?

Et bien j’ai déjà suffisamment écrit et je ne vais pas, non plus, tout dire. Par contre voici quelques articles / liens que je vous recommande et qui tournent pas mal ce moment:

http://www.antonindelfino.com/les-sites-de-communiques-de-presse-penalises-et-apres/ pour lire un test sans prétention aucune (comprendre: ne pas en faire une règle) mais qui a le mérite d’aller dans le sens des mes propres tests. En gros Google pénalise oui mais son robot passe toujours sur les sites pénalisés et, à moindre mesure, passe du jus via les liens sortants. Le jus et non la pénalité.

http://www.rankpanel.com/blog/google-search-parameters/  et ca http://www.seo-footprints.com/ pour comprendre Google, son indexation et surtout comment l’utiliser pour cherche des liens de qualité et optimiser son netlinking (et non net-liking, là c’est la chanson).

http://www.visibilite-referencement.fr/blog/religion-seo car j’adore l’article. C’est très bon, reconnaissez-le !

63 Commentaires

  1. Un article comme on les aime.
    On voit que tu donnes de l’amour à tes sites :)

    Allez bonne bourre Gasy! (cf. music)

  2. zepo dit :

    Merci pour le style, la forme et le fond :-) J’agrée. (t’es juste tellement enthousiaste que quelques fautes de frappe subsistent mais cela ne contamine pas le « produit », on est pas mal à faire pareil quand on kiffe ce qu’on écrit) Merci :-)

  3. Alexandre dit :

    Merci pour vos conseils. Je ne suis pas forcément d’accord avec l’ensemble mais on y retrouve des choses intéressantes. Par contre, concernant le e-commerce, j’insiste sur l’importance des images (contenu avoisinant l’image, titre, alt…). Comme stipulé dans l’article Google aime vraiment ces petites choses là.

    • Gasy dit :

      Exactement, c’est dans la durée que doit s’inscrire tout SEO un peu solide pour un money site. Rien qu’à regarder la panique depuis Pingouins, on se rend compte que le ranking d’un bon nombre de sites était « artificiel »… pour ne pas dire abusé ;-)

  4. Da Code dit :

    Bon article qui donne la part belle au monde du « offline », qui est amha une des meilleures preuves de la réalité d’un business (et donc pas d’un MFA ou d’un splog). Reste à ajouter une pincée de SMO par dessus et le tour est joué ! On veut la suite Gasy !

  5. Soul dit :

    C’est trop evil ton article :p

    Par contre la soupe c’est bon pour la ligne alors je vais pas arrêter tout de suite.

    • Gasy dit :

      Ahahah ca ne m’étonne pas, la soupe, mine de rien:

      1) C’est rapide
      2) C’est pas cher
      3) Ca se fait en quantité

    • EmileDeCorse dit :

      Google en mange et adore aussi la soupe, et donc te fait quand même bien ranker ton MFA de merde à 200€ le clic ;) … et même sur la longue durée en plus. J’ai eu un peu le sentiment de lire le blog Abondance en fait … va savoir pourquoi :p

    • Gasy dit :

      Héhé tu dis ça, tu dis rien sommes toutes !

  6. Bon article orginal et surtout nouveau (dans l’écriture). Tiens c’est bizarre, actuellement je chasse les 404 et travaille le temps de chargement de mes sites moi aussi :)

    • Gasy dit :

      Effectivement c’est assez curieux non ?

      Je pense même qu’en creusant un peu les 404 / 410 il y a des coups à jouer, vu que GG indique très clairement ce qui va mal et d’où ca vient à partir de Google Webmaster Tools…

  7. Nicolas dit :

    Merci monsieur Gasy, tu gères. J’apprécie terriblement ton blog.

  8. Bruno dit :

    Alors pour toi les liens xr ça fonctionne encore mais pas le spam comment ?

    • Gasy dit :

      Hum oui et non.

      En fait je pense que Xrumer et compagnie vont encore bien continuer à marcher: le backlink reste au coeur de GG. Mais je pense aussi que plus que jamais notre ami de Montain View va tenter de lutter contre tout ce qui génère du BL « non mérité » et donc arbitrairement décider que tel type de BL = footprint BH = sanction.

      Donc pour faire du référencement durable je capitalise sur ce qui semble être la meilleur protection contre l’arbitraire: la cohérence… et l’environnement autour / dans le site.

  9. Du pur SEO dit :

    Comment dire… Bravo ! Un très bel article qui met en avant des astuces comme je les aime !

    Je n’ai pas lu souvent tes articles mais le peu que j’en ai lu m’a plu.

    D’ailleurs il faut que je travaille mon temps de chargement car dépasser les 80 sur page speed est un miracle pour moi.

    A++

  10. Sacré Gasy toujours aussi fort en verve.
    Je vais m’abstenir de commenter tes choix de vidéos et de chansons hein :)
    pour le reste c’est du tout bon, mais ça tu le sais je te l’ai déjà dit.
    Et puis merci pour le petit Bl dieu te le rendra

  11. Baptiste dit :

    Enfin un peu de SEO raisonné dans les blogs français, ça fait plaisir – à quand une intervention dans une conférence / barcamp ! Bien vu pour le local PR, c’est évidemment très efficace.

    Par contre, il manque peut être un rappel en début d’article : avoir un site de qualité au début, notamment au niveau contenu. Avoir des linkable assets, ça facilite 100 fois le travail de linking par la suite, sans compter les liens naturels qui tombent de temps en temps.

    • Gasy dit :

      Baptiste,

      Tout à fait. Clairement dans une optique de référencement durable il faut clairement que le site soit pensé pour durer. Sinon on tombe dans le temporaire et, à ce moment là, autant partir sur du MFA et ne pas se faire chi*r à optimiser la bête. Ta précision est donc plus que nécessaire !

  12. C’est bien rare de voir des articles précis comme celui avec pour le coup des exemples bien concrets ! Je fais pas du local, mais si je suis amené à en faire, je repasserai sans aucun doute par ici ;)

    • Gasy dit :

      C’est particulier le local mais, depuis Google Venice, très rentable car rattaché à des activités « vraies » de la « vraie vie » avec des « vrais gens » ;-)

  13. iggOne dit :

    C’est vrai qu’il y a une carte à jouer sur le référencement local. C’est assez simple pour ranker et il y a énormément de recherche.

    Bref, je testerais fleuriste-montpellier lol.

    En tout cas, super article, je le scoop !

  14. Emmanuelle dit :

    Ma théorie de la qualité du contenu inversement proportionnelle à celle de la musique se vérifie on dirait…^^

    Sinon, au risque de poser la question la plus débile du mois (de l’année ? du millénaire ?), je ne suis pas sûre de te suivre pour le référencement du « Fleuriste de Nantes » (c’est peut-être à cause de Fantomette ?)…
    Je croyais qu’on faisait du SEO durable et tout… donc si t’as rien à mettre dans un UK/DE, je m’interroge.
    Maintenant, peut-être que tu réussis à produire un contenu pour chacune des langues susnommées ?
    Seriously ?
    Moi je dis, ça mérite un exemple spécial blonde.

    Et sinon – et ça n’a rien à voir – je te mets au défi de poser un comm’ ici avec comme Website l’url suivante : http://www.numastickwebfactory.fr/Star-Ducks-SEO/21/Le-SEO-au-CMS-Day-avec-un-Duck.html
    (ou tout autre de même longueur, hein, même si la taille, après, bon… t’as compris quoi)
    Donc si t’y arrives, promis, je m’habille comme Rihanna S&M la prochaine fois qu’on se croise. Ok ?

    • Gasy dit :

      Hum…

      Oui pour les langues c’est le fond qu’il faut étudier et non la forme. L’idée est donc de rationaliser la construction du site jusqu’à la logique du domaine et des sous-domaines pour permettre à l’ami Google de comprendre ce qui est la trademark ;-) Le UK est généralement facile à faire mais on peut le remplacer par tout plein de choses liées aux sous-domaines: un blog. par exemple…

      Pour le reste, je dois retoucher ce fichu code ! C’est honte de ne pas permettre de poser de Magnifik liens lorsqu’on se dit Gasy. Hum ! C’est bon, parfois, la honte… mais comme il faut soigner ses Angles, vais m’en occuper entre deux rush ;-) Si en plus y a du Rihanna là, bien sur, c’est un peu the carotte of the siecle !

    • Emmanuelle dit :

      Oui, va donc soigner un peu tes « Angles »…

      Sinon, j’ai rien compris à ce que tu dis, suis désolée…
      Oui, on peut faire ce qu’on veut, on peut même faire n’importe quoi – moyennant un peu d’oseille aussi.
      Je pige pas ton histoire de UK/DE pour un fleuriste à Nantes.
      Je dois être butée ou chais pas… en plus ça a l’air cool, mais vraiment je capte pas…

      On pourrait aussi en parler autour d’un café/une bière si tu veux ?
      Serai Gare de Lyon avec un arrosoir fuchsia vendredi soir…

    • Gasy dit :

      Gare de Lyon ? C’est à Paris ca non ? Hum pas mon kiff ca.

      Pour ce qui est de l’UK/DE ou ES… ou IT… ou n’importe quoi l’idée est de travailler le NDD en brand donc d’envoyer clairement et hors de tous doutes à GG le message que notre NDD est notre marque. Via les sous-domaines selon les langues et un peu de 301 au besoin ca le fait.

      Exemple:

      uk.monange.fr avec 301 sur monange.com (+contenu UK) / monange.fr c’est bien. On voit clairement que monange est la brand / trademark.
      myangel.com / monange.com c’est mal, car du coup on voit bien que le NDD = suite de mots clefs traduits selon les langues.

    • Emmanuelle dit :

      monange.com, trop mignon !
      Nan, mais c’t'était pas ça ma question… je vois juste le « petit fleuriste de Nantes » ou d’ailleurs, et je me dis que l’exemple était pas forcément bien choisi – en tout cas pour ma compréhension personnelle.
      Mais bref, c’est ok pour le NDD en marque, t’énerves pas.

      Et sinon, c’est à la Gare de la ville de Lyon vendredi… alors, alors ?

    • Gasy dit :

      Voilà l’exemple est un exemple. Le bot de notre ami Google reste, avant tout, un bot. Donc le message qu’on doit à tous prix lui passer c’est:

      www.mamarque.fr = mon site LOCAL sur requête exacte mamarque.

      Lyon… qui a parlé de Lyon ? *Trouve qu’il fait de plus en plus chaud*

  15. Fred Jutant dit :

    Le coup de la 301 du sous domaine en .uk vers le .com j’y avais vraiment jamais pensé, merci pour le coup ! Sinon en ce qui concerne la vitesse de chargement, j’utilise personnellement GTmetrix.com le site est plutôt pas mal foutu et les recommandations sont assez précises.

  16. Francois dit :

    Hello, très bon article :)
    Je confirme pour Gtmetrix, c’est un outil très pratique.

    A propos de ta citation de l’article de GG d’avril 2010 sur les temps de chargement pris en compte, ils précisent que cela concerne les requêtes anglaises sur google.com, as-tu une info sur la date d’application au marché FR ?

    • Gasy dit :

      Salut François,

      Aucune piste pour l’application au marché FR. Perso je fais comme si c’était déjà le cas et… GG m’en remercie ;-)

  17. Erwan dit :

    Je voulais revenir à l’INPI. Tu comptes gaspiller 200 euros pour ça ? Google est raccordé à l’INPI ? Je ne pense pas. En plus le nom n’est pas recevable par l’INPI alors c’est de l’argent perdu.

    • Gasy dit :

      Commentaire très intéressant, réponse:

      1) 200€ et même plus s’il le faut et si cela me permet de faire passer mon message.
      2) Non Google n’est pas raccordé à l’INPI mais j’ai trouvé comment contourner ce problème et envoyer le message à Google.
      3) Pour le nom je ne sais pas du quel tu veux parler, si c’est l’exemple… c’est un exemple…

  18. Des aspects intéréssants sur le SEO, mais ca manque de precision sur les sitemap.

    je me pose la question de savoir , pour un très gros site, découpé en 100 sous domaines, si il faut voir les sitemap individuellement ou au contraire globalement, notamment pour les valeur de priority.

    Je vais faire différents tests, mais ce n’est pas gagné en timming car il y a pres de 6 millions de pages ..

  19. Olabonga dit :

    Salut Gasy,

    je vais tester dès la semaine prochaine ton histoire de ndd pour ranker en local.

    Je te tiendrais au jus par le biais de twitter pour te dire si ça marche pour moi.

    Merci pour le partage.

    • Gasy dit :

      Salut !

      Avec grand plaisir pour le test et, si tu le veux bien, plus que twitter je préfère vraiment que ca soit via un post ici. Cela permettra à tout le monde profiter de ton expérience.

      Quoiqu’il en soit, fais toi plaisir héhé !

    • Olabonga dit :

      Hello Gasy,

      ça marche pour le post. J’espère que ton truc (le ndd pour du local) c’est vraiment de la bombe !

      A+

    • Gasy dit :

      C’est de la bombe, par contre ca ne fait pas tout « tout seul » hein…

    • Olabonga dit :

      Tkt pas Gasy, je pense y passer un peu de temps dessus.

    • Olabonga dit :

      Bonsoir Gasy, j’ai commencé un peu à m’y mettre, ça va être long mais plus c’est long plus c’est bon ?!! Je m’affole peut-être un peu mais je viens te donner quelques stats (comme tu partages… je vais partager aussi.), d’ailleurs peut-être que ces stats je devrais les mettre en commentaire dans un autre de tes articles (celui sur le comportement de Google pour détecter les modifications SEO) tellement que je fais du yoyo. Bref, pour rappel, j’ai acheté mes beaux ndd il y a 15 jours, j’étais d’office en 32 ème position, j’ai placé un texte (de merde – même pas 200 mots pas optimisé), j’ai sombré dans les méandres SERPIENS à plus de 100 positions. Entre temps, j’ai crée mes sous-domaines mais aucun textes dessus (lol). Aujourd’hui, bonne surprise, je reprends la 31 ème place. Du coup, je me suis éclaté à faire un joli texte bien frais. Manque plus qu’à le faire traduire pour les sous-domaines. Allez, je te laisse. A bientôt Gasy.

    • Gasy dit :

      Exactement, plus c’est long, plus c’est bon.

      Rien de vous dans tes stats je dois dire. C’est même un classique mais de bon goût, c’est arriver autour de 11-15 qui va être « plus chaud » et bien sur la 1er page !

    • Olabonga dit :

      On se rapproche, en mode 18ème position today, juste avec une optimisation du texte sur le site ppal en .fr . PRochaine étape, la traduction de ce texte pour envoyer sur tous les autres. Je passerai à l’arborescence et à l’écriture de nouveaux textes ensuite. +++

    • Gasy dit :

      Excellent. Suis prudent sur la montée en charge de ton netlinking, c’est un coup à facilement se faire griller par Google.

    • Olabonga dit :

      Pas de netlinking pour le moment. Seul un lien vers le site principal (.fr) se retrouve dans le footer de ma home de tous mes sous-domaines. Je le vire ?

    • Gasy dit :

      Non pour moi tu peux le garder, c’est « naturel ».

    • Olabonga dit :

      Bon j’ai utilisé cettte technique très secrète que tu décrivais dans le post sur google et sa manière d’analyser ceux qui ont un comportement suspect à ses yeux….

      ….je n’ai rien touché.

    • Olabonga dit :

      Rhaie, chute à la 35ème position. Toujours rien touché (netlinking). Bientôt mes textes multi-langues traduits. J’attends.

    • Gasy dit :

      C’est le ping-pong là…

  20. Olabonga dit :

    ça y est Gasy, j’ai acheté mes ndd et je commence à mettre en place… Dans quelques mois, on va pouvoir voir si tout fonctionne comme prévu…

    Au fait, Gasy, t’as pas un article de la mort qui tue comme tu sais si bien le faire sur les optimisations serveurs pour gagner en temps de chargement du site ?

    Thanks, thanks, thanks….

    • Gasy dit :

      Salut !

      Excellente chose que celle là. Je peux regarder ce que j’ai sous le capot pour le reste… affaire à suivre.

  21. Perso, j’ai toujours utilisé les annuaires avec parcimonie, voire pas du tout.
    Quant aux communiqués de presse, ben franchement, comme je n’en ai jamais trop bien vu l’intérêt (sous la forme sous laquelle ils sont pratiqués), je n’ai pas mis en pratique.
    D’ailleurs, je trouve bien dommage d’avoir ainsi détourné les CP, car à la base, dans la mesure où on n’en met pas partout et à toute les sauces, dans l’unique but de faire sa pub et d’obtenir sauvagement des BL, ça permettait d’apporter son point de vue ou son expertise sur des supports externes, 1 peu à la manière des articles invités!
    Mais bon, c’est 1 autre débat.

    • Gasy dit :

      Tout à fait, c’est un autre débat. Là nous parlons de jus et de référencement sur internet, les CP offrent un ou plusieurs backlinks contextualisés, il est donc logique que les SEO en usent.

  22. Emploi PHP dit :

    Il faut le dire que depuis les mises à jour effectué par Google les stratégies SEO ont clairment changé…enfin pas toutes non plus.
    Pour ma part les annuaires sont toujours un levier et bien que les communiqués de presse ont subi les foudres de Google, il faut avouer qu’il y en a encore qui sont toujours d’actualité et apportent un bon pagerank.

    Ma stratégie à part l’aspect technique d’un site à optimiser, reste le netlinking avec le commentaire de lien. c’est un bon moyen pour moi de up mes positions sur des requêtes de recherches.

  23. Olabonga dit :

    Hello Gasy,

    de passage sur ton blog, je viens faire ma petite MAJ de mon test du ndd en plusieurs langues :

    Aujourd’hui, chute en 153 position. Je touche à rien. be cool !

  24. Olabonga dit :

    Non pas plus que ça sur les liens. Quelques liens internes, un peu de duplicate ? Piwik, ? Pas de traductions encore placées. C’est limite je m’endors. J’attends, on va bien voir. Je te tiens au jus pour la suite.

    • Gasy dit :

      Ah mais si tu n’as pas fait de liens, ca ne rankera pas héhé. Oui je sais, Gasy, facile à dire. Ce que je veux dire est que le dosage est important, très important, dans la cohérence générale que cherche le bon Google. Le duplicate, c’est evil comme il dit l’autre moteur de recherche.


Trackbacks/Pingbacks

  1. La rencontre de RaphSEO et Gasy: comment devenir leader en SEO ?