Le guestblogging, c’est de la balle

Catégorie Humeur
Tagged comme , , ,

Rendons à Cesar ce qui est à Cesar, le titre de cet article est une production 100% made in tweeter par Erwan de Capitaine SEO, grand pro du netlinking et du SEO en général. Maintenant que j’ai évité le procès pour Copyright, je peux vous dire ce que cela m’inspire… non pas le boulot de Cesar Capitaine SEO mais bien l’éternelle mort du SEO et surtout la fin des CPs…

Par contre l’article n’aura quasiment aucun lien avec le sujet des communiqués de presse sur internet mais beaucoup avec… un billet d’humeur sur le référencement et l’optimisation de la présence sur internet. Donc avant de lire, soyez prévenus, vous qui lisez ce billet, abandonnez tout espoir…

« Red is dead »

Alors que les webmaster à s’interroger sur leur survie de ce monde du SEO, après dégazage sauvage des sites de CP par l’ami Google, sont toujours plus importants et que les billets sur la mort du SEO poussent comme champignons après journée de pluie, il convient de se demander une chose importante: comment était le SEO avant tout ce bordel ?

Et oui, avant l’hémorragie des CPs, il faisait comment un référenceur pour qu’on remarque son site ET que google lui donne sa place méritée (1er bien sur) sur les requêtes qui le concernaient ? Il bossait vraiment.

C’est à dire qu’il ne résumait pas son boulot à:

  • Trouver un site de CP
  • Chialer pour avoir un compte auteur
  • Produire du spin (écrire pour les moins flemmards) un texte de XXX mots avec 2 à 3 liens
  • Poser son texte et (toujours pour les moins flemmards) faire quelques liens dessus via des sites de digg / social bookmark
  • Tous les 3 ou 4 CP écrire un nouveau texte les liants entre eux (là on touche le 1%) de façon cohérente
  • Trouver que mine de rien, c’est chiant écrire des textes. Payer des gars pour le faire à sa place ou créer des master spin
  • Trouver que c’est chiant de dépendre des autres et poser son blog WP sur un domaine tombé avec un peu de BL
  • Se dire que ce site de CP n’a pas besoin de référencement vu que le contenu va tomber tous les jours et que GG aime le contenu
  • Oublier que le gars qui postent n’ont rien à faire de son site, donc avoir des textes spinnés ou du DC
  • … ce que vous voulez de crade mais vrai

Non le type (ou la nénétte) en charge du réf’ il en chiait beaucoup plus. Son quotidien ressemblait à:

  • Analyser des sites concurrents
  • Trouver leurs BL et leurs ancres
  • Regarder comment était optimisées leurs pages et leur contenu
  • Conseiller au client / à la technique* des optimisations et grandes évolutions pour le code du site à référencer
  • Contacter des webmasters dans une thématique proche, avec ou sans liens vers la concurrence
  • Leur proposer des échanges de liens et/ou de contenu
  • Se prendre la tête avec la technique qui n’est pas d’accord avec toutes les préconisations*
  • Valider avec le client / les communications* un certain type de contenu pour le site à référencer
  • Produire le contenu (ou relire sérieusement le boulot de la sous-traitance)
  • Relancer les échanges de lien et optimiser, mais pas trop, les BL entrants
  • Étudier le linking interne du site et en parler au client / à la technique*
  • Se prendre la tête avec le client et /ou la technique*
  • Suivre les ventes avec le client / et ou le commercial*
  • Optimiser le tunnel de conversion et le CTR du site et des pages avec le client / ou la technique*
  • Se prendre la tête et presser son cerveau pour qu’il sorte encore plus de jus de cerveau génial qui fait des miracles
  • Se sentir incompris dans un monde qui va toujours plus vite, plus loin, trop vite et trop loin
  • … ce que vous voulez de long, difficile, intense impliquant de nombreux échanges et aller / retour avec le client / la technique* / le commercial* / la compta* / les communications* / le juridique

*Dédicace spéciale à tous les inhouse.

Bon là y en a surement qui se disent que j’exagère un peu. OUI je sais. Mais à peine. La preuve: beaucoup de webmaster paniquent à l’idée de revenir un peu en arrière. Certain même se demandent comment faire, tellement ils n’ont aucune idée de ce qu’est le SEO sans les CPS…

L’Homo (ou Hetero, à vous de voir) Referencus Rentabilus est né.

Sa maman est Google et, coquine, elle a couché avec tous les vices de la terre pour accoucher (sans douleur) d’une armée d’adolescents boutonneux qui la haïssent maintenant. Elle était une Rentabilus, branche qui avait su écraser tous les autres moteur Referencus après seulement quelques mois de bataille dans le monde naissant qu’était celui de la recherche sur internet.

Avec papa luxure (même si elle a du s’éclater, coquine je vous dis) elle a accouché de la future branche Rentabilus Blackhatus. Ceux là sont souvent liés au monde du jeu, des casinos, des pills et du Q (tu le veux mon gros porn ?) et ne rêvent que de balancer leur jus sur le net pour te facialiser la première page (c’était facile mais entendu mot pour mot…) et grimper dans les SERP (à défaut des rideaux). Cherchez pas, ces adolescents là, ils gagent tellement à dealer en bas de votre immeuble qu’ils ne vont jamais arrêter. Que maman google gueule, râle, flag, punisse, sandbox, ils n’ont qu’un seul but: vous la mettre dans le Q et gagner de l’argent. Beaucoup d’argent.

Avec papa avarice (moi marrant que le précédent, je le concède) elle tout de même pu mettre au monde les référenceurs anti-adwords. Ben oui pourquoi payer google au CPC via google adwords pour faire du référencement payant (la première fois que j’ai entendu référencement payant pour adwords, me suis étouffé) ! Le Rentabilus Radinus n’a donc de cesse de comparer la valeur des visiteurs au CPC entre son inhouse / son agence et la même campagne sur adwords. Avec un gros point positif pour adwords (et une épée de Damoclès pour les autres): on arrête adwords quand on veut, le recadre comme on veut, on l’optimise sans lui demander son avis et donc il donne l’impression d’être malléable à souhait et de ne pas coûter si cher que ça.

Avec papa envie (très jaloux et possessif lui, attention) elle a attendu 9 mois pour faire naitre le premier Rentabilus Nichus (ou encore suggestus). Celui là c’est pas compliqué. Il traine dans les bas-fonds des SERP à rechercher l’erreur, la coquille, la petite porte qui lui permettra de piquer le business d’un autre sur la petite niche que personne n’a vu entrer. Il écoute, en apparence, beaucoup les suggestions et consignes de maman… Surtout les suggestions d’ailleurs. Et là il s’incruste au point de devenir incontournable.

Avec papa colère (fallait pas le plaquer, même si c’était un mauvais coup) elle a créé le Golem du SEO, le Rentabilus Nseous (désolé). Celui là déteste maman après avoir chanté ses louanges à son arrivée début 2000. Il a tellement aimé maman google, il est tellement passionné, qu’il en devient destructeur. Il n’accepte pas que google lui refuse quoique ce soit. C’est juste pas possible. Donc il cherche la faille, avant il avait les clefs, maintenant il fabrique des fausses clefs et cache dès que possible sur Google…

Avec papa gourmandise (ce n’est jamais assez pour lui) elle a enfanté du Rentabilus Backlinkus. Lui n’arrête jamais au point d’en rendre son site malade. Le BL c’est son but, il mange de BLs, il pond des BLs, il rend tous les médecins du net et se demande si la limite de backlinks venant d’un même site vers une même URL c’est 1, 10, 100 ou 1000 ? Plus ? Et si on change d’URL de destination, ca donne quoi ? Hein ? Dis maman… enfin le dit pas tout de suite, là je dois aller vomir…

Avec papa paresse (très mauvais coup mais pas con vous allez voir) elle a regardé grandir le godemichet du réf, à savoir le Rentabilus Automaticus. La fin justifiant les moyens, papa a compris que maman avait besoin d’orgasmes réguliers pour ne pas simuler le mal de tête et régulièrement repasser en profondeur sur sa grosse page… (facile, oui again). Il n’était pas juste question de fournir à maman Google sa petite page du vendredi soir 22h00. Non. Il fallait de la folie, de l’aléatoire et du toujours jouissif (j’insiste). Alors le Rentabilus Automaticus est devenu l’ami des bots, les 3 lois d’Asimof en moins, pour donner à maman uniquement ce qu’elle voulait, l’humanité derrière en moins.

Avec papa orgueil (le pire selon moi) elle a oublié l’amour et forniqué jusqu’à créer le Rentabilus Facesuckus. Celui là ne sait rien mais a un avis sur tout. Il n’est jamais en première page ou sinon c’est avec la technique d’un autre. Ce qui compte pour lui c’est d’être là, partout, tout le temps, de rigoler des déboires des autres , de cacher sa propre médiocrité derrière ses 2000 followers et « le site number one sur un truc de ouf dont je peux pas te parler tellement c’est énorme« .  Celui là vous fait déprimer les clients / collègues / amis…

Une partouze (de liens ? très bon site SEO que je vous Pink Recommande) plus tard, on a quoi ?

Dans le monde du référencement, ca copule, fornique, se croise et se recroise dans le stupre et la luxure… La moindre MST (Maladie SEO Transmissible), comme les sites de CPs par exemple, se diffuse immédiatement ! Donc ne croyez pas que les enfants Rentabilus Referensus n’ont pas sauté les uns sur les autres pour créer des troisièmes générations mutantes et dégoutantes…

Un croisement du Nichius et de l’Automatisus vous donnera du MFA à souhait ! Ou encore que dire de la belle rencontre entre un Facesuckus et un Automaticus: du bon gros spam de merde… Et oui ! Vous voyez ? Un de mes préférés est le produit d’une nuit de formation / SEO camp / BHcamp (c’est le nom donné à un plan cul dans ce monde là) avec un Nseos et un Automaticus: un être froid, distant et que tu veux pas avoir en ennemi juré…

L’avenir donc ?

L’avenir c’est ce dont parlent les spécialistes du référencement sur internet entre deux meurtres du SEO par maman Google et son équipe de nettoyeur. Je veux bien vous livrer ma vision, hein think different, think natural, mais là j’ai brunch et on est dimanche… et j’ai déjà beaucoup tapé.  Next time.

3 Commentaires

  1. gdtsb dit :

    Je vais finir par me faire traiter de spammeuse
    Excellent article …
    Merci pour la dédicace pour les inhouse, oui c’est tout à fait ca ca manque même un poil de prise de tête avec la technique/marketing/direction …etc
    Mais ca ne me dit pas qui tu es et je sens que je vais être obligée de ressortir mon déguisement de Fantomette ..

    En tant que groupie fanatique je vais tweeter bien sur :)

    • Gasy dit :

      Que répondre à cela ? Je pense que tout barbu du SEO qui se respecte fantasme sur le fait d’avoir une groupie fanatique qui s’assume. Ca me démange, donc je vais le faire, mais « GDTSB, what else ? ».

  2. Annuairiste dit :

    Une belle galerie de portraits SEO sont dépeints dans cet article ! Certains traits semblent à peine exagérés ;-) Quant à la première partie sur le boulot des référenceurs à l’époque où les CP rankaient bien, on peut ajouter les annuaires web, car il s’agissait d’une pratique plus ou moins semblable.


Trackbacks/Pingbacks

  1. Comment obtenir des backlinks - Stratégie de netlinking | Blog SEO de l'agence web